Évaluer

évaluer

Evaluation finale du volet Nord (éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire) du programme Uni4Coop

Quatre ONG universitaires (Eclosio, la FUCID, Louvain Coopération et ULB Coopération) ont créé le consortium Uni4Coop, dans le cadre de la demande de subside auprès de la DGD pour les années 2017 à 2021. Ces ONG poursuivent de manière concertée quatre objectifs spécifiques relatifs à l’ECMS dans le cadre d’un programme commun :

  • OS1: La communauté universitaire et les citoyen-ne-s autour des campus s’informent sur les enjeux mondiaux, en discutent autour d’eux et intègrent progressivement leurs nouvelles convictions dans leur quotidien.
  • OS2: Les étudiant-e-s et agent-e-s éducatif-ve-s intègrent de manière critique, systémique et interdépendante les enjeux et les thématiques de la CMS dans le cursus, en tenant compte notamment des savoirs et des compétences du Sud
  • OS3: Les acteur-trice-s relais complexifient leur lecture, leur compréhension et leur vision des enjeux liés à la CMS et sensibilisent leurs publics aux thématiques de la CMS. 
  • OS4: Les décideur-euse-s institutionnel-le-s belges font évoluer le cadre légal et les grandes orientations politiques en faveur d’un développement durable et équitable, dans le respect des droits humains, en prenant en compte les enjeux liés au genre et à l’environnement

L’évaluation finale porte sur l’analyse du volet Nord du programme commun Uni4Coop dans son entièreté (2017-2021), ses stratégies et ses 4 objectifs spécifiques, au regard des critères CAD.  

Décembre 2021 à mai 2022

évaluer

Evaluation finale du programme commun de promotion de l’agriculture familiale durable et de l’économie sociale pour un monde plus juste

SOS Faim, Iles de Paix et Autre Terre

Cette évaluation s’inscrit dans le cadre du programme quinquennal 2017-2021 de SIA, financé par la Direction Générale Coopération au Développement et Aide humanitaire (DGD), et mis en œuvre par un consortium de 3 ONG belges (SOS Faim, Iles de Paix et Autre Terre). Il s’agit d’une évaluation commune à 3 pays d’Afrique de l’Ouest : Burkina Faso, Mali et Sénégal, décomposée en 3 évaluations individuelles (une par pays), avec une partie commune dédiée aux synergies entre ces 3 zones d’intervention. 

Novembre 2021 à janvier 2022

évaluer

Evaluation finale du programme « Protection des communautés, peuples indigènes et leurs forêts tropicales »

L’objectif de cette évaluation est autant d’assurer une nécessaire redevabilité envers le bailleur du programme (la DGD), que d’identifier des leçons apprises et des recommandations qui permettront d’ajuster les stratégies, les orientations programmatiques et les modalités de mise en oeuvre de l’intervention (apprentissage). Les pays concernés sont le Cambodge, la RDC et l’Equateur.

Novembre 2021 à mars 2022

évaluer

Ingénieurs sans frontières – Étude d’impact du projet d’ECSI en direction des élèves et jeunes ingénieurs actif (2013 – 2022)

Cette étude vise à analyser en profondeur l’impact des actions d’éducation à la citoyenneté menées par ISF entre 2013 et 2022. Elle sera conduite entre juillet 2021 et juin 2022.

évaluer

Agence française de développement (AFD) – Evaluation à mi-parcours du projet de cohésion sociale à Dori (Burkina-Faso) et appui à la formulation de la phase 2

Cette évaluation vise à apprécier les réalisations du projet selon les critères CAD-OCDE révisés, à en tirer des enseignements qualitatifs et à appuyer la formulation de la phase suivante du projet.

Février à avril 2021

évaluer

Agence française de développement (AFD) – Kinshasa – Evaluation du projet « Gouvernance financière et administrative en RDC »

Cette évaluation rétrospective vise à dresser un bilan complet du projet et à en extraire des enseignements et leçons apprises.

Janvier à avril 2021

évaluer

Enabel – Accord-cadre / Évaluations à mi-parcours et finales des interventions

Cet accord cadre est conclu pour une durée de 4 ans. L’objectif de ce marché (lot 2) est d’effectuer des revues/évaluations externes à mi-parcours et finales des interventions mises en œuvre par Enabel et ses partenaires. Il recouvre les projets et programmes d’appui institutionnel et opérationnel dans différents secteurs (éducation, santé, gouvernance, décentralisation, migrations) et comprend également des thèmes transversaux (genre, droits humains, VIH/SIDA, environnement, renforcement des capacités).

Ces évaluations permettent de rendre des comptes aux bailleurs, aux partenaires ainsi qu’aux parties prenantes sur la performance des interventions et l’utilisation des fonds publics en vue d’atteindre des résultats de développement. Parallèlement, les évaluations permettent de tirer des leçons à partir des interventions mises en œuvre pour développer un « capital de connaissances » sur les processus de développement en général.

Liste des évaluations réalisées par le Cota dans le cadre de ce marché :

2018

  • Évaluation finale conjointe du « programme d’appui à la politique d’assurance maladie universelle au Pérou à travers le SIS » (SISTEC)
  • Évaluation finale conjointe du programme d’ « appui institutionnel au-secteur privé sans-but-lucratif de la santé afin de promouvoir une couverture universelle de l’assurance maladie en Ouganda » (PNFP) & du projet de «renforcement des capacités institutionnelles en matière de planification, de leadership et de gestion dans le secteur public de la santé en Ouganda » (HPLM2)
  • Évaluation à mi-parcours conjointe du programme d’ « appui à la mise en œuvre de la stratégie de formation en Ouganda » (SSU BE) & du programme d’ «appui à la mise en œuvre de la stratégie de formation dans la région de Karamoja » (SSU IRE) en Ouganda
  • Évaluation finale du « projet de renforcement des capacités par le biais de bourses d’études et d’expertises en guinée » (RCBEE)

2019

  • Évaluation finale du « programme d’appui pour le renforcement de capacités au Vietnam » (FCB)
  • Évaluation à mi-parcours conjointe du programme d’ «appui à une gouvernance locale responsable et réactive au Vietnam, dans les provinces de Nghe An, Kon Tum et Ha-Tinh » (RALG)
  • Évaluation à mi-parcours du programme en formation “améliorer la formation des professeurs dans les institutions nationales en Ouganda » (TTE)
  • Évaluation finale conjointe du programme « d’appui en expertise, étude  et assistance technique au secteur de l’eau et de l’environnement » (PAERE) et du projet « renforcement de capacités du secteur de l’eau et de l’environnement » en Bolivie (FC)
  • Évaluation finale du projet “construction de partenariats académique pour le développement économique » (BAPED) en Afrique du Sud
  • Évaluation finale du projet « Tirelo Bolsha » (renforcement de capacités des services publiques pour une meilleure gouvernance locale) en Afrique du Sud ;
  • Évaluation finale du « programme de renforcement institutionnel et de capacités de l’unité d’électricité » au Rwanda
  • Évaluation finale du « programme d’appui institutionnel et opérationnel aux 3 agences de bassins hydrauliques » au Maroc
  •  Evaluation finale du « Programme d’appui à la scolarisation des filles dans les communes de la région de Dosso » au Niger
  • Evaluation finale du « Programme d’appui aux Unités de Gouvernance Locales pour la régénération des Centres Historiques » dans les Territoires Palestiniens
  • Evaluation finale du « Projet d’appui aux organisations béninoises par le renforcement des compétences des ressources humaines  » (PAORC) au Bénin
  • Evaluation finale du « Projet d’appui au système national d’information sanitaire » (PAISS, volet SNIS) au Burundi
  • Evaluation finale du « Programme d’appui au développement des ressources humaines des organisations bénéficiaires (SDHR) en Ouganda
  • Evaluation finale du « Projet d’appui au renforcement de la sécurité intérieure du Burkina Faso » – 2ème phase (PARSIB)
  • Evaluation à mi-parcours du « Programme d’appui au secteur de la santé » (PASS) au Niger
  • Evaluation à mi-parcours du « Projet Renforcement des capacités » (IRC) au Niger
  • Evaluation finale de l’intervention « Rwanda Decentralisation Support Programme (RDSP) : Enhancing the capacities of Disctricts (ECD) & Financial support to the district development plans (DDP) »

2020

  • Revue à mi-parcours de l’intervention « Renforcement des capacités des institutions et des acteurs de la société civile au niveau de la région de Koulikoro et du niveau central (IRC) » au Mali
  • Revue à mi-parcours de l’intervention « Maghrib Belgium Impulse (MBI) : Appui à la mise en œuvre de la stratégie nationale en faveur des Marocains résidant en Belgique »
  • Revue à mi-parcours de l’intervention « Amuddu – Appui à la mise en œuvre de la Stratégie nationale d’Immigration (SNIA) » au Maroc
  • Revue finale de l’intervention Ubuzyma Burambye (Long Healthy Life) au Rwanda

2021

  • Revue finale de l’intervention : « Projet pilote répondant aux pénuries de main d’œuvre grâce à des modèles innovants de mobilité » (PALIM) – Maroc
  • Revue finale de l’intervention « Déployer la politique nationale de financement basé sur les résultats dans la région d’Acholi » – Ouganda
  • Revue à mi-parcours du portefeuille d’Enabel au Burkina Faso
  • Revue à mi-parcours du portefeuille d’Enabel en Guinée
  • Revue finale de l’Intervention de renforcement de capacités au Niger
  • Revue finale de l’appui à l’intervention de Skilling Uganda dans le Karamoja – Ouganda

2022

  • Programme d’appui institutionnel au secteur de la santé (PAISS) – Volet 5 : appui aux infrastructures, équipements et maintenance – Burundi
  • Revue à mi-parcours de l’intervention e-tamkeen – Maroc
  • Revue finale du programme d’appui au secteur de santé (PASS) – Niger
  • Revue à mi-parcours de l’intervention « déploiement des politiques migratoires au niveau régional » – DEPOMI – Maroc
  • Projet d’appui à la stabilisation de l’est du Burkina-Faso – STABEST
  • Revue finale de l’intervention « Renforcement des capacités des institutions et des acteurs de la société civile au niveau de la région de Koulikoro et du niveau central » – Mali
  • Évaluation Finale du programme d’Appui au Niveau Central (PANC) et du Programme d’Appui aux Divisions Provinciales et aux zones de santé (PADP) – République Démocratique du Congo
  • Évaluation à mi-parcours du portefeuille d’Enabel au Sénégal
  • Évaluation à mi-parcours du programme de l’Union Européenne pour la consolidation de la démocratie en République Centrafricaine – UE-PCD
  • Évaluation Finale du projet Renforcement de la gouvernance dans les secteurs de l’extraction artisanale du diamant et de l’or (GODICA) – République Centrafricaine
  • Évaluation à mi-parcours de l’intervention « Appui Complémentaire à la Formation Professionnelle et Technique – ACFPT – Burundi 
  • Évaluation finale du projet « Amuddu : appui à la mise en œuvre de la Stratégie nationale d’immigration et d’asile (SNIA) » – Maroc 
  • Évaluation finale du programme d’appui à l’enseignement technique et à la formation professionnelle (ETFP) dans les provinces de la Mongala et du Sud Ubangi (EDUMOSU) – République Démocratique du Congo 
  • Évaluation finale du programme de formation et d’éducation des enseignants (TTE), intervention : « Améliorer la formation des enseignants du secondaire dans les collèges nationaux des enseignants (NTC) » – Ouganda
  • Évaluation finale de l’appui à la mise en œuvre de la stratégie ougandaise de compétences (SSU) – Ouganda
  • Évaluation à mi-parcours du projet « Compétences, Attitudes, Gouvernance et Anti-corruption » – SG+ – Ouganda
  • Évaluation Finale de l’intervention « Empowerment juridique des personnes migrantes » – Maroc
  • Évaluation Finale du Programme d’Appui au fonctionnement de l’Etat Civil et à la mise en place d’un Système d’Information Sécurisé (PAECSIS) – Mali
  • Évaluation finale du Programme d’Etudes et d’Expertises (PEE) – République Démocratique du Congo
  • Évaluation finale du programme de renforcement des capacités organisationnelles par l’octroi des bourses- République Démocratique du Congo
  • Évaluation finale de l’intervention SDHR « Appui au développement des ressources humaines des organisations bénéficiaires » – Ouganda
  • Évaluation finale de l’intervention : « Twiteho Amagara-Bujumbura mairie, Bujumbura rural, Muramvya, Rumonge et Kirundo » – Burundi
  • Évaluation à mi-parcours de l’intervention « Ensemble pour une qualité des soins Inclusive et transparente, orientée vers l’égalité de genre – Bonne santé » (EQUTE) – Bénin
  • Évaluation à mi-parcours de l’intervention « Relance de l’Enseignement et Formation Professionnelle et Technique pour l’Emploi (RESET) » – Guinée Bissau
  • Évaluation à mi-parcours de l’intervention « Programme d’Appui Institutionnel au Secteur de la Santé au Burundi (PAISS) – VOLET 4 : Appui au Système National d’Information Sanitaire » SNIS – Burundi
  • Évaluation à mi-parcours du Projet d’Appui aux Organisations Burundaises par le Renforcement des compétences, (PAORC) – Burundi
évaluer

SES – Certification des systèmes d’évaluation de 8 acteurs de la coopération au développement belge

L’objectif principal de la certification est de confirmer la qualité des systèmes d’évaluation (externe) des acteurs de la coopération belge au développement (capacité, gestion du processus d’évaluation, gestion de la qualité des rapports d’évaluation), en analysant la pratique d’une organisation et son engagement à s’améliorer.

La finalité du certificat ECB (Evaluation capacity building) est de contribuer à un processus continu d’apprentissage et d’amélioration au sein des organisations, d’améliorer la qualité des rapports d’évaluations externes, de parvenir à une meilleure gestion des processus d’évaluation et de renforcer la capacité d’évaluation de l’organisation.

Il s’agit ici de certifier 8 acteurs de la coopération belge au développement.

Novembre 2020  à mars 2021

évaluer

Le partenariat – Évaluation externe du centre Gaïa

Cette évaluation présente les objectifs suivants :

  • Réaliser un bilan qualitatif et quantitatif des trois années d’activités du programme ;
  • Vérifier l’adéquation entre les objectifs initiaux du programme et les activités mises en place ;
  • Mesurer le niveau de réalisation et la pertinence des actions ;
  • Analyser la logique d’intervention du Centre Gaïa et questionner la cohérence globale du programme d’éducation.

Avril à octobre 2020

évaluer

ENABEL- Marché de services d’appui à l’évaluation de la réponse d’Enabel au Covid-19

Le service d’évaluation Interne d’Enabel a initié une évaluation en temps réel pour documenter l’adaptation et l’intensification des interventions d’Enabel pour répondre à la crise du COVID-19.

Les trois principaux objectifs de cette évaluation sont les suivants :

  • Evaluer les effets de la pandémie du Covid-19 sur les interventions d’Enabel ;
  • Documenter comment Enabel a adapté ses interventions (d’une part pour répondre à la crise sanitaire et d’autre part pour mitiger l’impact des effets secondaires) et analyser en profondeur les mécanismes sous-jacents aux prises de décisions et aux processus de mise en œuvre ;
  • Evaluer la pertinence et la cohérence de la réponse d’Enabel (principe de l’alignement national, complémentarités avec d’autres acteurs, cohérence interne/externe, etc.)

Trois études de cas (Niger, RDC et Bénin) sont menées en parallèle à une analyse transversale sur les 14 pays partenaires d’Enabel.

Juillet à décembre 2020

évaluer

IECD – Evaluation externe de la convention programme « Améliorer la prise en charge socio-sanitaire des drépanocytaires en Afrique Subsaharienne »

Le programme de l’IECD a pour objectif de lutter contre la drépanocytose et réduire la mortalité maternelle et infantile en Afrique Subsaharienne (RDC, Madagascar, Cameroun, Congo, et Côte d’Ivoire).

Cette évaluation intervient à la fin de la seconde phase de la convention programme 2018-2020. Elle a pour but d’obtenir une appréciation du projet et des activités mises en œuvre dans les 5 pays d’intervention, et de formuler des recommandations pour la suite.

Novembre 2020 à mars 2021

évaluer

Entrepreneurs du monde – Évaluation externe du projet « Création de Très Petites Entreprises et accès à l’emploi durable grâce à des formations qualifiantes et un accompagnement auprès de personnes vulnérables issues de zones sensibles »

L’évaluation externe du programme a pour objectif de :

  • Évaluer dans quelle mesure le projet a effectivement permis de mettre en place et de structurer quatre organisations locales qui favorisent un environnement propice à l’entrepreneuriat et à l’insertion professionnelle au Burkina Faso, au Togo, au Sénégal et en Haïti ;
  • Évaluer dans quelle mesure le projet a effectivement apporté un accès permanent à des services d’écoute, d’orientation, de formation et d’accompagnement vers l’entrepreneuriat ou l’insertion professionnelle de personnes vulnérables issues de zones sensibles du Burkina Faso, du Togo, du Sénégal et d’Haïti ;
  • Identifier et analyser les résultats du projet en termes d’amélioration des revenus et des conditions de vie des bénéficiaires.

Août à novembre 2020

évaluer

APEFE – Evaluation externe à mi-parcours du programme d’appui à l’entrepreunariat féminin « Jigeen ni tamit » au Sénégal

Il s’agit d’évaluer la performance du programme, avec un accent particulier mis sur les leçons apprises et les recommandations.

Juillet à octobre 2020

évaluer

Kurioz – Evaluation externe du projet MOODD

Cette évaluation vise à apprécier la qualité de la mise en oeuvre et à analyser les résultats/effets produits par ce projet d’éducation à la citoyenneté multi-acteurs.

Avril à novembre 2020

évaluer

International Union for Conservation of Nature (IUCN) – Audit des MOOC du PAPACO

Cet audit s’articule en deux phases :

  • Phase 1 : évaluation des dispositifs de suivi et d’analyse mis en place par l’UICN-Papaco pour vérifier l’atteinte de l’objectif « offrir prioritairement des ressources de formation à un public élargi de professionnels en exercice dans l’optique d’une montée en compétences susceptible d’améliorer les pratiques de gestion des aires protégées » et contrôle des données et analyses ;
  • Phase 2 : approfondissement des résultats par un questionnaire et des entretiens avec des apprenants.

Avril à septembre 2020

évaluer

Fondation Abbé Pierre – Évaluation externe finale du projet « Un logement digne pour tous ! » à Madagascar

L’évaluation présente les objectifs suivants :

  • Apprécier la qualité du travail réalisé, au regard des objectifs du projet et du contexte de l’action ;
  • Identifier et analyser les premiers effets du projet ;
  • Tirer des enseignements et formuler des recommandations.

Janvier à mars 2020

évaluer

Ministère des Affaires étrangères et européennes du Luxembourg – Évaluation des projets d’éducation au développement du Comité pour une paix juste au proche-orient (CPJPO)

Cette mission vise à évaluer les projets annuels d’éducation au développement et de sensibilisation du CPJPO pour la période 2016 – 2019.

Il s’agit d’une évaluation basée sur les 5 critères CAD de l’OCDE, menée en articulation étroite avec le CPJPO et son principal bailleur, le MAEE du Luxembourg.

Mars à Juin 2020

évaluer

Le partenariat – Evaluation finale du PAER (Programme d’accès au énergies renouvelables) – Saint Louis, Sénégal

L’évaluation finale du PAER vise à :

  • Analyser les méthodes employées, évaluer la démarche, les pratiques et la logique d’intervention du programme et questionner sa cohérence globale au regard des politiques sectorielles sur la question énergétique au Sénégal ;
  • Réaliser un bilan qualitatif et quantitatif des activités menées durant la période concernée par l’évaluation, permettant de mesurer le niveau de réalisation, la pertinence et l’efficience des actions au regard des financements apportés ;
  • En tenant compte des évolutions, vérifier l’adéquation entre les objectifs initiaux du programme, les besoins préalablement identifiés et le niveau d’atteinte des résultats et impacts effectivement obtenus ;
  • Aboutir à la formulation de recommandations claires sur les réflexions et les stratégies futures à adopter par l’ONG afin d’optimiser les activités et le fonctionnement du PAER, dans la perspective de l’élaboration d’une deuxième phase d’intervention sur trois ans incluant une stratégie de consolidation et de prise en main accrue du programme par les partenaires locaux.

Novembre 2019 à avril 2020

évaluer

CRID – Evaluation du projet « La société civile donne de la voix – SCDV »

Cette évaluation présente les objectifs suivants :

  • Mesurer l’efficacité et l’efficience des actions mises en œuvre dans le cadre du projet SCDV ;
  • Apprécier la capacité du CRID à faciliter la rencontre entre les acteurs de la société civile élargie en France et ailleurs, au plan régional, national et international ;
  • Interroger la qualité du savoir-faire pédagogique du CRID pour l’animation des espaces de rencontres, la capacité à synthétiser ce qui en ressort sur des supports attractifs et à diffuser l’information ;
  • Apprécier la capacité du CRID à structurer et renforcer son action autour des trois thématiques de migration, justice climatique et criminalisation des mouvements sociaux ;
  • Apprécier la nature et la qualité du dialogue entre le CRID et ses partenaires institutionnels.

Octobre 2019 à avril 2020

évaluer

Frères des Hommes France – Evaluation du dispositif de la Pépinière de la solidarité internationale

Cette évaluation vise notamment à :

  • Apprécier le fonctionnement du dispositif selon les critères d’évaluation du CAD de l’OCDE ;
  • Analyser la contribution de FDH à la transformation sociale par le biais de l’accompagnement de porteurs de projet de solidarité internationale ;
  • Analyser le fonctionnement du dispositif et les relations entre ses acteurs pour favoriser sa consolidation et son développement.

Septembre à décembre 2019

évaluer

SIDI – Évaluation des résultats de l’Assistance Technique (AT) auprès des organisations bénéficiaires du fonds FEFISOL

Cette mission présente 5 objectifs principaux :

  • Analyser l’effet de l’AT sur les institutions de microfinance et les organisations paysannes bénéficiaires ;
  • Analyser les effets de l’AT sur la réalisation de l’orientation sociale (genre, lutte contre la pauvreté, accès financier rural/agricole) et environnementale du fonds FEFISOL ;
  • Tirer des leçons pour optimiser les démarches d’assistance technique qui accompagnent des investissements sociaux, et améliorer ainsi la gestion, la pertinence, l’efficacité et l’efficience de la facilité d’Assistance Technique ;
  • Mettre en valeur la complémentarité d’une offre financière et d’une assistance technique, en la comparant avec d’autres investisseurs sociaux ;
  • Proposer des recommandations pour une transition vers un nouveau dispositif FEFISOL II.

Avril à décembre 2019

évaluer

Expertise France – Évaluation transversale des projets du Canal 2 : thématique « Résistances »

L’objectif global est de mener une évaluation finale de 5 projets relatifs à la thématique des résistances de maladies aux traitements, et de capitaliser de manière transversale sur cette thématique.

Il s’agit d’évaluer les 5 projets suivants:

  • « Capacity Building for Diagnostic and Clinical Management of MDR and XDR Tuberculosis in Civil and Penitentiary Sector in Georgia in the context of new anti-TB drugs implementation and surveillance of X/MDR-TB transmission in Georgia » – National Center for Tuberculosis and Lung Diseases / APHP / Fondation Mérieux – Géorgie ;
  • « La prévention de la résistance aux antirétroviraux chez l’enfant : programme multi-thématiques sur 3 ans dans le réseau pédiatrique international africain EVA » – CRCF / Réseau Enfants et VIH en Afrique / Hôpital Necker Enfants Malades – Sénégal ;
  • « Molecular and in vitro surveillance of artemisinin combination therapy (ACT) partner drug efficacy in the Greater Mekong subregion MIVS_ACT » – Mahidol University / Institut Pasteur du Cambodge / Worldwide Antimalarial Resistance Network, University of Oxford – Cambodge ;
  • « Étude des résistances génotypiques du VIH1 et de leurs facteurs de risque d’apparition au Congo-Brazzaville » – Croix Rouge française / Laboratoire National de Santé Publique (LNSP) du Congo / MS du Congo / CHU de Nantes – RDC ;
  • « Gestion de la résistance aux insecticides au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire : recherche sur les stratégies de lutte anti-vectorielle » – IRD UMR MIVEGEC / RCI-Université AO Bouaké / Université FHB Abidjan / PNLP CI  / Burkina Faso-PNLP / CIRDES Bobo-Dioulasso – Burkina Fasso et Côte d’Ivoire.

Avril 2019 à mai 2020

évaluer

1001 Fontaines – Évaluation finale de la phase 2 du projet à Madagascar

Cette évaluation présente trois objectifs principaux :

  • Analyser/apprécier les résultats du projet sur base des critères CAD de l’OCDE et de critères transversaux (genre et environnement) ;
  • Favoriser l’apprentissage, en expliquant ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas et pourquoi, et tirer ainsi des leçons utiles pour une potentielle suite de projet et/ou pour d’autres interventions de 1001 Fontaines ;
  • Discuter et formuler de manière participative avec les organisations partenaires les recommandations qui serviront de base et d’orientation pour la pérennisation des acquis et la mise en œuvre d’éventuels prochains projets/programmes.

Avril à juin 2019

évaluer

Agence française de développement (AFD) – Évaluation rétrospective à mi-parcours du projet d’appui au secteur de la santé au Tchad (PASST 1 et 2)

Cette évaluation à mi-parcours s’inscrit dans un contexte spécifique. Il s’agit, en effet, d’une double évaluation (ex-post et à mi-parcours) de deux projets (deux conventions de financements) mais qui soutiennent les mêmes objectifs spécifiques. Cette double évaluation cherche donc principalement à consolider le pilotage et la mise en œuvre du PASST 2 et à renforcer la durabilité des résultats du PASST 1 et 2 après la fin de ce cycle de projets. Cette évaluation est réalisée conjointement par le Cota et une chargée d’évaluation de l’AFD.

Le travail d’évaluation s’appuie sur une démarche en trois étapes :

  • Structurer la démarche évaluative ;
  • Conduire l’analyse évaluative ;
  • Présenter les conclusions des travaux évaluatifs et les recommandations.

La spécificité de cette évaluation réside dans la méthodologie employée (évaluation réaliste, portant d’abord sur l’analyse du contexte puis sur la place occupée par le projet dans celui-ci).

Décembre 2018 à avril 2019

évaluer

Institut Européen de Coopération et de Développement – Évaluation externe du programme « d’Appui aux très petites entreprises en Afrique Subsaharienne et à Madagascar »

Ce programme a pour but d’améliorer les conditions de vie de la population cible en stimulant le développement socio-économique dans les quatre pays d’intervention : Cameroun, Côte d’Ivoire, République Démocratique du Congo et Madagascar.

La convention de financement triennale (projet de terrain multi pays) signée avec l’Agence Française de Développement (AFD) touchant à sa fin, l’IECD commandite cette évaluation finale afin de remplir trois objectifs :

  • Rendre compte des activités mises en œuvre ;
  • Apprécier de manière rigoureuse et impartiale les résultats et l’impact du programme, notamment pour les rendre visibles ;
  • Préparer la suite du programme (extension/modification des activités proposées, organisation et gestion, priorités opérationnelles, modèle économique, etc.), en particulier dans la perspective de soumettre un nouveau projet à l’AFD.

Novembre 2018 à mars 2019

évaluer

SES – Accord-cadre relatif à la certification des systèmes d’évaluation des acteurs de la coopération au développement belge

L’objectif principal de la certification est de confirmer la qualité des systèmes d’évaluation (externe) des acteurs de la coopération belge au développement (capacité, gestion du processus d’évaluation, gestion de la qualité des rapports d’évaluation), en analysant la pratique d’une organisation et son engagement à s’améliorer.

La finalité du certificat ECB (Evaluation capacity building) est de contribuer à un processus continu d’apprentissage et d’amélioration au sein des organisations, d’améliorer la qualité des rapports d’évaluations externes, de parvenir à une meilleure gestion des processus d’évaluation et de renforcer la capacité d’évaluation de l’organisation. Cet objectif peut à son tour contribuer à accroître l’impact sur le terrain.

Mai 2018 à septembre 2019

évaluer

Starting Block – Évaluation du projet triennal 2016 – 2018

Pour cette mission, le Cota propose de développer une approche évaluative innovante basée sur un processus apprenant, associant des pairs et des partenaires de Starting-Block dans une visée formative et prospective. Le processus évaluatif sera un moment de compréhension partagée du contexte et des principales évolutions de l’éducation à la citoyenneté, selon une grille de lecture européenne.

L’objectif principal est d’évaluer les actions de Starting Block selon les critères CAD (a minima) et surtout, d’apprécier les évolutions de l’organisation au regard des évolutions majeures et des grandes tendances du secteur de l’éducation à la citoyenneté sur la période évaluée, selon une approche réaliste et orientée changement.

Septembre 2018 à février 2019

évaluer

AGRICORD – Évaluation de la viabilité financière des organisations paysannes soutenues dans le cadre du programme FFP / Afrique

L’objectif de cette évaluation est d’améliorer l’efficacité de l’appui proposé par les agri-agences (AA) auprès des organisations paysannes (OP)  dans le contexte du programme FFP Afrique, afin que ces dernières deviennent plus autonomes et financièrement viables. Plus particulièrement, cette évaluation vise à :

  • Évaluer comment la viabilité financière et les facteurs clés liés à cette viabilité (gouvernance et gestion financière) au sein des OP sont pris en compte dans le soutien technique et financier que les AA apportent aux OP, et évaluer si les approches et moyens engagés sont fructueux ;
  • Évaluer comment le soutien et le coaching des AA sont suffisamment adaptés au type, à la taille et à la maturité de chaque OP ;
  • Établir des recommandations pour la conception et l’identification de projets fructueux en matière de viabilité financière, dans le cadre du programme FFP.

Mars à septembre 2018

évaluer

La Cimade – Evaluation de la coordination nationale des actions de sensibilisation sur les migrants et les migrations

Cette évaluation présente plusieurs objectifs :

  • Apprécier l’action et ses impacts, tant du point de vue des résultats obtenus que des changements auxquels l’action a contribué (institutionnels et organisationnels, pédagogiques, partenariaux, auprès des publics-cible), dans une lecture orientée à la fois performance et changement ;
  • Identifier les leçons apprises et les enseignements à tirer de l’expérience, dans une logique de capitalisation des acquis ;
  • Formuler des pistes de réflexion pour la suite de l’action, dans une logique prospective.
Mars à juillet 2018
évaluer

Coalition pour des Accords de Pêche Équitables – Revue stratégique

Les objectifs de cette revue stratégique sont les suivants :

  • Évaluer les orientations stratégiques 2017-2020 de CAPE ;
  • Apprécier les capacités d’adaptation au changement de l’organisation dans un contexte sectoriel en plein mutation ;
  • Formuler des recommandations à même de réorienter et/ou consolider la stratégie développée.

Décembre 2017 à avril 2018

évaluer

Expertise France – Évaluation finale du projet de soutien au partenariat pour la mobilité UE-Maroc « Sharaka »

Le projet est constitué de quatre axes :

  • Migration et développement ;
  • Mobilisation des compétences des Marocains résidents à l’étranger (MRE) ;
  • Intégration professionnelle (intégration des immigrés régularisés au Maroc et placement à l’international des immigrés marocains) ;
  • Réintégration des MRE retournés au Maroc.

L’évaluation a pour objectif d’apprécier les résultats effectivement atteints par le projet et de vérifier l’appropriation par les institutions marocaines des différents outils proposés. La contribution de la stratégie mise en œuvre à l’atteinte de ces résultats sera également analysée.

Septembre à décembre 2017

évaluer

Engagés & Déterminés – Évaluation externe du projet « Susciter, accompagner et valoriser l’engagement responsable des étudiants et des jeunes actifs dans la Solidarité Internationale et l’ECSI »

Les principaux enjeux de l’évaluation sont les suivants :

  • Le renforcement d’E&D et de son assise régionale ;
  • Le positionnement d’E&D en interlocuteur majeur des pouvoirs publics sur les questions de solidarité internationale avec les jeunes ;
  • L’intensification des soutiens aux jeunes dans leurs parcours d’engagement ;
  • Le développement d’actions à l’internationale.

Juillet à décembre 2017

évaluer

Expertise France – Évaluation transversale « Observatoires de l’accès aux soins » Canal 2 – Initiative 5%

Il s’agit d’évaluer, de manière transversale, trois projets sur la thématique de l’observatoire de l’accès aux soins, à savoir :

  • « Renforcer et étendre l’observatoire communautaire et le plaidoyer sur la mise en œuvre des financements du FM pour revendiquer la qualité de l’accès aux soins et aux traitements aux personnes vivant avec le VIH et les groupes vulnérables » (Bénin & Niger, porteur de projet : CeRADIS)
  • « Mise en place des observatoires sur l’accès aux soins de santé en Afrique de l’Ouest» (Burkina Faso/Guinée Conakry/Niger, porteur de projet : RAME)
  • « Gouvernance sanitaire par la mise en place d’un dispositif communautaire indépendant du suivi de l’accès aux soins/Treatment Access Watch (TAW)» (Cameroun & République Centrafricaine, porteur de projet : Positive Generation)

L’objectif global est d’une part de mener une évaluation finale de chacun de ces trois projets, et d’autre part, de capitaliser de manière transversale sur cette thématique.

Juillet 2017 à juin 2018

évaluer

Oxfam – Évaluation de l’impact des actions sur les publics de première et deuxième ligne

Dans le cadre d’un projet quinquennal d’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire (ECMS) en Belgique, cofinancé par la DGD, Oxfam – Magasins du monde et Oxfam – Solidarité souhaitent évaluer l’impact de leurs actions sur leurs publics de première et deuxième lignes, et ce pendant toute la durée du programme. Plus précisément il s’agira :

  • D’évaluer le ressenti et la perception par ces publics des outils utilisés et des actions mises en œuvre dans le cadre de l’objectif spécifique 2 de ce programme, pour apprécier in fine leur qualité et leurs effets ;
  • D’identifier les changements de comportement de ces publics, et ce de manière continue, durant les cinq années de mise en œuvre du programme.

Juin 2017 à décembre 2021

évaluer

GRET – Évaluation intermédiaire du projet Filipa

L’objectif principal de cette mission est de dresser un bilan du projet « Filière Privée et Associative de la pré-collecte des déchets à Brazzaville » (Filipa) sur la période 2014 – 2017.

Cette évaluation couvre le champ opérationnel (stratégie d’intervention, atteinte des objectifs et résultats, décalages entre la planification initiale et les activités menées, durabilité), ainsi que les spécificités qui caractérisent le projet (échange et coordination entre de nombreux acteurs individuels – le plus souvent informels, appropriation des méthodes  et outils), afin d’en tirer des recommandations pour mener à bien l’ensemble des activités et assurer leur pérennité.

Mai à juillet 2017

évaluer

Expertise France – Évaluation transversale des projets Canal 2

L’objectif de cette mission est de mener une évaluation finale de cinq projets relatifs au renforcement de la société civile et de capitaliser de manière transversale sur cette thématique. Concernant l’évaluation finale de chaque projet, 3 objectifs spécifiques sont définis :

  • Redevabilité : analyser et apprécier les résultats de chaque projet sur base des critères classiques d’évaluation. L’analyse sera menée également sur la stratégie d’intervention (notamment pour apprécier les capacités de gestion et d’organisation du porteur de projet et de ses partenaires) ;
  • Apprentissage : chaque projet fera l’objet d’une analyse approfondie sous l’angle de la thématique du renforcement de la société civile vis-à-vis du Fonds mondial (approches de renforcement de la société civile, renforcement des liens entre société civile et Fonds mondial/Autorités nationales/autres acteurs, etc.) ;
  • Valorisation : il s’agira ici d’évaluer l’impact de chaque projet vis-à-vis des subventions du Fonds mondial, afin de mettre en valeur la contribution de l’initiative 5%.

Concernant le travail de capitalisation, l’objectif est de tirer des apprentissages généraux en termes de méthodologie, d’impact (en matière de santé publique dans les pays du Sud), d’innovation et de bonnes pratiques (qui pourront être diffusées auprès des acteurs concernés par la thématique).

Avril 2017 à juin 2018

évaluer

CRID – Évaluation prospective du programme Une Seule Planète (USP)

Une Seule Planète est un programme global d’Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale (ECSI) qui vise le renforcement des capacités citoyennes à agir à l’échelle des lieux de vie et à se mobiliser pour peser sur les enjeux de transformation sociale, en construisant et diffusant collectivement une documentation sur les alternatives de transition, et en proposant des temps d’échange, de débat, et de formation sur leurs enjeux.

Cette évaluation/prospective de la phase 2014-2017 du programme vise à :

  • Évaluer la réalisation des activités, identifier les activités les plus mobilisatrices ;
  • Évaluer la coordination du programme et l’implication des acteurs en son sein ;
  • Apprécier l’intégration d’USP dans son environnement direct ;
  • Développer une prospective de court et moyen terme pour contribuer à l’évolution et à l’adaptation en continue du programme.

Décembre 2016 à mars 2017

évaluer

Association pour la promotion de l’éducation et de la formation à l’étranger (APEFE) – Évaluation externe finale du programme Min Ajliki 2013-2016

L’évaluation porte sur les critères CAD de l’OCDE et plus spécifiquement sur les domaines suivants :

  • Analyse du contenu de la sensibilisation, du porteur de la communication, de la diffusion du message et du groupe-cible ainsi que la cohérence entre ces différents aspects ;
  • Observation des changement dans la sensibilisation des femmes autour de l’entrepreneuriat ;
  • Analyse de l’organisation des formations et de la participation des femmes à ces formations, de la qualité des études de faisabilité/dossiers banquables ;
  • Analyse des modules de formation des formateurs, des outils didactiques, des méthodes pédagogiques appropriés au groupe cible, analyse de la qualité de l’encadrement ;
  • Analyse du système de suivi/évaluation, du système de suivi des femmes et de la cartographie de l’entrepreneuriat féminin ;
  • Analyse du fonctionnement du comité de pilotage, du CTS et de l’unité de gestion du projet afin d’assurer l’atteinte optimale des résultats et objectifs spécifiques.

Novembre à décembre 2016

évaluer

Bibliothèques Sans Frontières (BSF) – Evaluation finale du programme BSF Campus

Cette mission a pour objectifs de :

  • Concevoir et mettre en place une évaluation finale du programme BSF Campus (plateforme d’e-learning à destination des bibliothécaires de l’Afrique francophone et programme d’accompagnement personnalisé de 34 jeunes entrepreneurs) en dégageant les atouts et contraintes, à travers une analyse de la pertinence, de l’efficacité, de l’efficience, des effets/impacts du programme ;
  • Donner une appréciation des stratégies et des résultats et formuler des recommandations pour une éventuelle amélioration du programme en cours, notamment pour élargir son réseau d’influence.

Septembre à décembre 2016

évaluer

CFI Coopération Médias – Evaluation finale externe de l’action « Syrian Media Incubator »

Cet appui vise à compiler les enseignements concernant la méthode de mise-en-œuvre, les axes de travail privilégiés et la stratégie d’intervention choisie par CFI et ses partenaires, d’une part en matière d’accompagnement des médias, des organisations professionnelles et des journalistes en zone de conflit, d’autre part dans la nouvelle méthodologie de CFI consistant à s’appuyer progressivement sur une équipe pays en charge du projet.

Juin à septembre 2016

évaluer

Near East Foundation – Revue à mi-pacours du projet « Décentralisation des Fonds Climat »

Cette mission vise à :

  • Rassembler des informations sur les progrès du programme et les leçons apprises à la mi-parcours du projet ;
  • Appuyer l’équipe d’évaluation et jouer un rôle de facilitateur dans la mise en œuvre de la revue tout en renforçant le point de vue externe sur les performances et besoins d’amélioration du projet DCF ;
  • Réorienter certaines interventions afin d’améliorer leur mise en œuvre et lever certains facteurs de blocage identifiés ;
  • Contribuer, via des recommandations, à l’identification des domaines d’amélioration à apporter aux activités et à la stratégie du projet DCF pour le restant du programme.

Juillet à octobre 2016

évaluer

Ministère des Affaires étrangères et européennes du Grand-Duché du Luxembourg – Évaluation des actions de sensibilisation d’ASTM et HIL

Cette évaluation vise à :

  • Vérifier la capacité des deux ONG d’assurer la mise en œuvre efficace et efficiente d’activités de sensibilisation et d’éducation au développement ;
  • Apprécier l’impact de ces activités.

Juin à décembre 2016