Suivre & évaluer

Suivre et évaluer

Soutien aux processus de capitalisation animés par les groupes de travail « formation des leaders paysans »et « accompagnement économique et accès aux financements des op »

.

Sepop : un projet de renforcement de capacités des opa pour consolider des services et mener des actions de plaidoyer
Le projet Services et Plaidoyer des Organisations paysannes (SEPOP) est un projet de 5 ans (Juillet 2020-juillet 2025), financé principalement par AFD, coordonné par AgriCord, avec l’appui de Afdi et Fert, pour renforcer les capacités d’une quarantaine d’Organisations de Producteurs/productrices Agricoles (OPA) de taille et niveau de structuration très divers, dans 15 pays (Afrique subsaharienne, Madagascar, Kenya, Amérique Latine). 8 Agri-Agences (AA) accompagnent ces OPA dans une démarche flexible, en fonction des besoins spécifiques que ces OPA ont exprimé, en fonction de leurs parcours, des réalités des contextes et des filières (filières vivrières, maraîchages, élevage bovin lait, quinoa organique, café, cacao etc.…). Les démarches prennent en compte les enjeux transversaux d’intégration des femmes, des jeunes et d’adaptation au changement climatique. Le projet qui agit à la fois au niveau local et national, contribue à montrer l’importance de l’organisation des filières pour améliorer les conditions de vie des membres des OPA (33000 Exploitations Familiales Agricoles EFA visées comme bénéficiaires) et pour répondre aux besoins alimentaires des pays cibles.
Les activités de SEPOP contribuent principalement à renforcer les compétences et connaissances des membres et leaders d’OPA pour renforcer les services aux membres et la capacité de plaidoyer des OPA (au niveau local ou en tant que faîtières) pour participer à l’élaboration de politiques publiques favorables. Les principales activités de formation et accompagnement abordent les domaines suivants :

Services : renforcement des capacités techniques et organisationnelles des OPA (stratégie, gestion financière, administrative et commerciale, développement de conseils, gestion de services collectifs adaptés aux besoins des agriculteurs et agricultrices, etc.)

Plaidoyer : renforcement des capacités d’élaboration et mise en œuvre des politiques publiques : (formation des responsables élus des OPA pour l’analyse des enjeux, pour participer à la mise en œuvre de programmes de développement ou à l’élaboration de certains volets de politiques agricoles et leur opérationnalisation).

08-02-2024

Suivre et évaluer

Revue finale du projet Relance de l’Enseignement et Formation Professionnelle et Technique pour l’Emploi (RESET) en Guinée-Bissau

L’objectif est de renforcer l’efficacité du système d’enseignement et de formation technique et professionnelle en Guinée-Bissau

Période de réalisation de 02/2024-04/2024

Suivre et évaluer

Revue finale de l’intervention : Digital REsponse Connecting CiTizens (DIRECCT) Sénégal + Wehubit

L’objectif est d’améliorer la connectivité numérique et les solutions numériques pour renforcer la résilience des systèmes d’éducation, de santé et des micros, petites et moyennes entreprises face à la COVID-19 dans les pays ACP

Période de réalisation de 01/2024-03/2024

Suivre et évaluer

Évaluation externe du projet Renforcement des capacités pour le portefeuille d’investissement en matière de passation des marchés de projets du FIDA-BUILD PROC

L’objectif du projet était de « favoriser une utilisation efficace des fonds publics et de contribuer au renforcement institutionnel, à la gouvernance d’entreprise et au renforcement des capacités dans les systèmes de passation des marchés publics grâce à l’adoption par les emprunteurs/bénéficiaires de normes internationales en matière de marchés publics pour un plus grand impact et des résultats en matière de développement ».

De plus, ses objectifs spécifiques étaient les suivants : « Améliorer les compétences ou combler le déficit de compétences des personnes directement ou indirectement impliquées dans les achats pour leur permettre d’accomplir leurs tâches de manière plus efficace et efficiente grâce à une formation sur mesure. Cela améliorera la performance des marchés publics et améliorera les résultats en matière de passation des marchés. Cela contribuera en outre à un plus grand impact sur le développement et à une plus grande transparence pour l’investissement des projets axés sur l’ARD1 et réduira le risque fiduciaire global du portefeuille du FIDA.» L’objectif principal de cette évaluation externe est de déterminer l’efficacité du programme de formation, tel qu’il est présenté dans le modèle de Kirkpatrick, niveau 4 – Résultats. Il vise notamment à démontrer et à explorer si la formation dispensée conduit à des améliorations opérationnelles tangibles et mesurables sur le terrain, et si oui, quelles ont été les conditions pour qu’un tel changement se produise. En d’autres termes, identifier si des changements – positifs, négatifs, intentionnels ou non, se sont produits en raison de la participation des participants au programme BUILDPROC, tout en apportant davantage de clarté sur les conditions et les mécanismes qui ont soutenu les résultats obtenus.

Période de réalisation de 17/11/2023 -18/02/2024

Suivre et évaluer

Evaluation à mi-parcoursdu programme commun 2022-2026 « Des citoyen·e·s et des mouvements sociaux plus fort·e·s pour un monde plus juste, solidaire et durable

Les 4 ONG belges partenaires – FIAN, Quinoa, Solidagro et Viva Salud – ont joint leurs forces et complémentarités en matière d’interculturalité, de la lutte contre les inégalités, de droit à la santé, de droit à l’alimentation et de droits des paysan.ne.s et des approches pour mener un programme commun qui aspire à ce que les citoyen·ne·s aient plus de pouvoir et que leur participation politique via des mouvements sociaux soit renforcée pour insuffler un changement structurel dans notre système économique, politique et social pour qu’advienne un monde juste, solidaire, décolonisé et durable, basé sur les droits humains.
Les 4 stratégies du consortium sont :
• Sensibilisation, formation et mobilisation : pour renforcer l’engagement des citoyen·ne·s
• Appui aux mouvements et mise en réseau : pour renforcer leurs capacités d’action et d’organisation
• Plaidoyer et expertise : pour impulser des choix politiques favorables à un changement de système
• Renforcement et soutien des modèles alternatifs : pour améliorer les conditions socio-économiques de la population et promouvoir ces bonnes pratiques.

L’évaluation à mi-parcours a pour objectif de répondre à la question : « En quoi notre approche et notre pratique de renforcement et de soutien des mouvements sociaux contribue-t-elle à la réalisation des objectifs du programme commun ? ».
Pour ce faire, il s’agira de :
• Évaluer les pratiques avec les mouvements sociaux (sont-elles efficaces, créent-elles du changement).
• Nourrir l’apprentissage et renforcer les pratiques avec ces mouvements afin d’être plus efficaces et efficients
• Confirmer que ce travail contribue au changement recherché par l’outcome.
• Assurer un suivi de certains indicateurs : mesurer le niveau de réalisation et la pertinence des actions au regard de ces indicateurs (outcome Belgique) ;
• Former aux techniques d’évaluation, renforcer les synergies et le partage des connaissances et des bonnes pratiques entre les staffs et bureaux locaux (et donc leur organisation) du programme ;
• Formuler des conclusions et recommandations (avec une relation claire entre les deux) dans une optique de renforcement de la qualité et de l’impact du programme commun, notamment via le partage de leçons apprises et de pratiques innovantes.

Période de réalisation de 19/10/2023 – 15/07/2024

Suivre et évaluer

Revue finale de l’interventionPAGIE – Projet d’appui des groupements d’intérêt économique pour le développement de la filière phoenicicole au niveau des oasis marocaines

Le PAGIE vise à valoriser la filière phoenicicole de différentes oasis du Maroc via l’agrégation des producteurs familiaux (femmes et hommes) par des GIE professionnalisés, permettant de pénétrer le marché avec des produits de qualité et avec une capacité concurrentielle. Quatre principaux résultats sous-tendent cet objectif, à savoir :
• Des unités de valorisation gérées par les GIE peuvent compter sur un approvisionnement durable de dattes de qualité reposant sur des modèles d’agrégation qui améliorent la structuration, l’encadrement et la formation des phoeniciculteurs.
• Des unités de valorisation sont opérationnelles, commercialisent des volumes croissants et pénètrent des marchés compétitifs.
• Un modèle efficace et durable de coordination, d’accompagnement et d’appui-conseil à la chaîne de valeur de la datte est opérationnel.
• Le développement de métiers et d’organisations de services permet un rôle croissant des femmes et des jeunes dans la chaîne de valeur de la datte

Période de réalisation de 12/10/2023 – 25/12/2023

Suivre et évaluer

Revue à mi-parcours de l’intervention Appui à la participation citoyenne au Maroc, composante 2 : « renforcement de la participation de la société civile dans l’élaboration, le suivi et l’évaluation des politiques publiques locales

Le programme « Appui à la Participation Citoyenne au Maroc » financé par l’Union européenne (UE) vise d’une part, à renforcer les capacités de la société civile, et d’autre part à soutenir les efforts du pays dans la promotion de la démocratie participative. Ce concept de démocratie participative se concrétise principalement par l’engagement actif des organisations de la société civile (OSC) ainsi que des citoyens et citoyennes eux-mêmes dans le processus d’élaboration, de suivi et d’évaluation des politiques publiques, que ce soit au niveau central, régional ou local.
L’objectif général du programme « Appui à la Participation Citoyenne au Maroc » vise à « développer une masse critique de participation citoyenne dans les 5 régions ciblées, pour renforcer la gouvernance locale à travers la transparence, la légitimité du pacte social et de l’action publique, ainsi que la qualité des services pourvus ».

Période de réalisation de 2/11/2023 – 31/01/2024

Suivre et évaluer

Revue finale de l’intervention « Programme Renforcement de l’Hôpital Général de Référence St Joseph à Kinshasa pour la riposte au COVID – 19 dans le cadre d’une approche de renforcement structurel du système de santé

Programmé dans le contexte de l’épidémie de COVID-19, le projet comportait deux axes : d’abord un axe consacré à la riposte au COVID-19, en se focalisant sur la prise en charge des cas ; ensuite, un axe consacré au renforcement des capacités institutionnelles techniques et organisationnelles de l’hôpital. L’une des innovations prévues dans ce dernier cadre consistait en la mise en place d’une tarification forfaitaire subsidiée selon les principes développés dans divers autres projets d’Enabel. Dans le cadre du nouveau portefeuille bilatéral 2023 – 2027, la ville de Kinshasa a été incluse comme bénéficiaire pour l’axe « santé et protection sociale ».  Cette évaluation est donc importante pour orienter les parties prenantes sur l’intérêt d’inclure un appui à l’hôpital St Joseph dans le cadre du futur portefeuille à gérer par Enabel.

La revue du programme d’appui à l’hôpital St Joseph a pour objet :

•  D’appuyer le pilotage. Sur la base d’analyses approfondies, fondées sur des évidences, il s’agira de produire des recommandations utiles et applicables.

•  De contribuer à l’apprentissage, en analysant le processus de développement du projet.

•  D’assurer la redevabilité envers le bailleur, le partenaire et les acteurs internes, en fournissant une appréciation externe des progrès réalisés et des résultats atteints.

Période de réalisation de 15/05/2023 – 15/07/2023

Suivre et évaluer

Agence Française de développement (AFD) – Prestation de suivi-évaluation et de capitalisation transversale et continue des projets financés par la « Fisong réinsertion sociale, économique et citoyenne des jeunes déscolarisés »

A travers la FISONG, l’AFD soutient l’expérimentation d’interventions ciblant spécifiquement les jeunes déscolarisés. L’activation de cet instrument permet à des ONG de proposer de nouvelles manières d’aborder la question de l’insertion de ces jeunes, au travers d’innovations conceptuelles, méthodologiques et organisationnelles. La prestation du Cota vise à contribuer à :

  • consolider les démarches des ONG en renforçant l’outillage méthodologique au service du pilotage du projet et de son efficacité ;
  • accompagner leur ancrage dans l’écosystème local en facilitant la réflexivité sur les conditions de pérennisation et d’articulation institutionnelle ;
  • faciliter le dialogue intersectoriel entre les ONG et l’AFD ;
  • faire émerger des enseignements utiles aux réflexions stratégiques et programmatiques des parties-prenantes.

    Période de réalisation : septembre à juillet 2024
Suivre et évaluer

Projet « Un logement digne pour toutes et tous ! » – Phase 2 : amélioration des conditions de logement et mobilisation citoyenne dans les quartiers précaires d’Antananarivo (Madagascar)

La Fondation Abbé Pierre (FAP), l’Association Fonenana Mendrika (AFM) et le Cota, en lien avec 8 autres structures, forment un partenariat pour l’exécution de ce projet, réalisé sous la maîtrise d’ouvrage de la Fondation Abbé Pierre et sous la maîtrise d’œuvre de l’AFM.
Le projet vise à accompagner 900 ménages des quartiers précaires des 1er et 4ème arrondissements d’Antananarivo sur des opérations d’amélioration de leur cadre de vie, et à sensibiliser 15 000 personnes issues de ces quartiers, de la société civile, des associations partenaires et des instances administratives locales, aux enjeux d’un habitat digne et décent.
Le Cota appuiera la mise en place d’un dispositif de suivi-évaluation tridimensionnel, orienté changement, performance et suivi organisationnel, supervisera son animation et garantira son bon fonctionnement. Les activités suivantes seront déployées : atelier d’élaboration du cadre global de suivi-évaluation, atelier d’élaboration des outils afférents, suivi perlé pour l’appropriation du dispositif, revue à mi-parcours et revue finale.

Juillet 2021 à Juillet 2024

Suivre et évaluer

Cercle des ONGD du Luxembourg – Appui à l’élaboration d’un dispositif de suivi-évaluation

Cette mission consiste à appuyer le Cercle des ONGD dans la refonte de ses pratiques de suivi-évaluation en 3 temps :

  • Formation aux finalités et méthodes de suivi-évaluation ;
  • Etat des lieux/mapping des pratiques actuelles ;
  • Définition d’un système de suivi rationalisé, simplifié et cohérent.

Avril à octobre 2021

Suivre et évaluer

Fondation Abbé Pierre – Agence de la Réunion – Appui à la mise en oeuvre du projet de territoire 2018 – 2022

Cet appui vise notamment à :

  • Dresser un état des lieux des pratiques de l’équipe de l’agence en matière de suivi-évaluation du projet de territoire ;
  • Lister l’outillage disponible et identifier les améliorations à y apporter en vue de développer un suivi-évaluation de qualité ;
  • Mettre en place un système global de suivi-évaluation adapté aux pratiques préexistantes de l’équipe ;
  • Contribuer au développement d’une nouvelle culture de travail, par le biais d’un travail de suivi-évaluation collectivement porté.

Mai 2019 à juin 2021

Suivre et évaluer

Fondation Abbé Pierre – Appui à la création d’un dispositif de suivi des changements induits par le projet stratégique 2018-2022

Cette mission présente deux objectifs principaux :

  • Concevoir un dispositif d’appréciation de la contribution au changement de la Fondation sur base de ses axes stratégiques ;
  • Renforcer la transversalité et le dialogue entre les différentes directions de la Fondation sur la base d’un outil commun de suivi des changements.

Mai à décembre 2019

Suivre et évaluer

FIAN Belgium – Facilitation d’un processus collectif d’amélioration des outils et méthodes de suivi-évaluation

Cette mission d’appui vise trois objectifs :

  • Développer une approche collective cohérente du suivi-évaluation des activités de l’organisation ;
  • Analyser les mécanismes et outils de suivi-évaluation existants, les adapter et en créer de nouveaux si nécessaire ;
  • Favoriser l’articulation du suivi-évaluation de l’organisation avec les attentes des acteurs belges de la coopération-développement en la matière.

Septembre 2018 à mars 2019

Suivre et évaluer

Humanité et inclusion Luxembourg – Appui à la mise en place d’un dispositif de suivi-évaluation

L’accompagnement proposé vise à construire un dispositif qui prenne appui sur le cadre logique de l’accord-cadre en cours en éducation au développement (2018-2020) et qui se prolonge sur la phase de programmation suivante (2021 – 2023).

La démarche vise dans un premier temps à interroger la pertinence des indicateurs de résultat existants et à structurer le dispositif dans son volet « mécanique », et dans un second temps à déterminer les changements (ultimes et intermédiaires) auxquels l’accord-cadre en cours entend contribuer, à élaborer des marqueurs de progrès pour renseigner ces changements et à les intégrer au dispositif de suivi-évaluation tel que conçu et testé en amont.

Septembre 2018 à février 2020

Suivre et évaluer

AFD Niger – Accompagnement de la fonction de pilotage et suivi-évaluation de la Haute Autorité à la consolidation de la paix (HACP) dans le cadre du projet « jeunesse DIFFA »

Ce projet a pour objectif principal de contribuer à l’amélioration des conditions et perspectives de vie des jeunes de Diffa et d’atténuer le sentiment d’exclusion des 15-35 ans, qui représentent 30% de la population. Il repose sur une approche intégrée au niveau d’un territoire, prenant en compte l’ensemble des dimensions qui ont trait à l’insertion sociale et professionnelle des jeunes, en combinant temps court et temps long et en associant les acteurs locaux. Plus largement, l’amélioration de l’employabilité des jeunes et le développement d’opportunités sociales et de vie devra également contribuer à amoindrir les risques de basculement des jeunes dans la violence, voire la radicalisation.

Le projet vise trois objectifs spécifiques :

  • Favoriser les dynamiques sociales et économiques des jeunes vulnérables au sein de leur communauté (activités à impact économique rapide et activités socioéducatives, culturelles et sportives, participation citoyenne) ;
  • Améliorer l’insertion sociale et professionnelle des jeunes (dispositifs de formation, de médiation et d’appui à l’insertion adaptés au contexte local) ;
  • Renforcer les capacités de pilotage des institutions nationales (Haute Autorité à la Consolidation de la Paix – HACP) et locales (Conseil Régional de Diffa) afin de renforcer la légitimité de l’État, la coordination des acteurs et le développement économique et social de la région.

Septembre 2018 à septembre 2019

Suivre et évaluer

Engagés & déterminés – Appui à la mise en place d’un dispositif de suivi-évaluation orienté changement

Cette mission présente plusieurs objectifs :

  • Définir les éléments constitutifs d’un « parcours d’engagement » des jeunes et étudiants au sein de l’organisation ;
  • Définir des éléments de changements à documenter et élaborer les marqueurs de progrès afférents ;
  • Structurer techniquement le dispositif (matrice, outils de collecte et d’encodage, mécanismes de traitement des données) ;
  • Favoriser l’appropriation et l’animation autonome du dispositif par E&D et les membres de son réseau.

Avril 2018 à avril 2019

Suivre et évaluer

Fondation Nicolas Hulot & Forim – Appui à la mise en place d’un dispositif de suivi-évaluation pour le programme Génération climat

Cette mission a pour objectif de :

  • Revisiter le cadre logique du programme et l’enrichir d’une dimension changement ;
  • Définir des marqueurs de progrès pour apprécier ces changements ;
  • Élaborer et tester des outils de collecte, d’encodage et de traitement des données générées.

Cette démarche vise à améliorer la capacité du programme à documenter ses réalisations et les changements auxquels il contribue.

Février à septembre 2018

Suivre et évaluer

Starting Block – Appui à la mise en place d’un dispositif de suivi-évaluation

Cette mission présente trois objectifs :

  • Pouvoir mesurer la contribution des actions de Starting Block aux changements de représentations de ses publics-cible en matière de citoyenneté ;
  • Pouvoir mesurer la structuration progressive, l’engagement et le renforcement des acteurs du réseau SENS ;
  • Appuyer la prise de décision pour mieux restituer les résultats et effets des actions de Starting Block.

Juin 2017 à mars 2018

Suivre et évaluer

Fondation Abbé Pierre – Appui à la mise en place d’un dispositif de suivi-évaluation sur le projet « Un logement digne pour tous »

Cette mission vise à faciliter l’élaboration de la planification du projet « Un logement digne pour tous » et la conception d’un dispositif de suivi-évaluation orienté « résultats et performance », mais aussi « apprentissage », dans le cadre de ce projet.

Février à juin 2017

Suivre et évaluer

Comité Français pour la Solidarité Internationale (CFSI) – Suivi-évaluation continu du programme concerté pluri-acteurs

L’appui présente les objectifs suivants :

  • Évaluer en continu le programme ;
  • Appuyer la mise en place et l’accompagnement d’un dispositif de suivi-évaluation ;
  • Dans le cadre de ce dispositif de suivi-évaluation, appuyer la définition d’indicateurs d’impact pertinents et adaptés.

Mai 2014 à décembre 2017

Suivre et évaluer

Comité Français pour la Solidarité Internationale (CFSI) – Suivi-évaluation continu du programme « Coopérer autrement, en acteurs de changement »

Cet appui présente les objectifs suivants :

  • Construire de manière participative un dispositif de suivi évaluation (évaluation continue) orienté changement, élaboré de manière collective et participative avec une représentation équilibrée des parties prenantes ;
  • Proposer une démarche itérative qui soit orientée sur l’apprentissage collectif et la réflexion sur la capacité à identifier et à mesure des changements pour des programmes complexes orientés pluri acteur ;
  • Apporter un regard « externalisé » sur les effets du programme et sur le processus.

Janvier 2015 à avril 2018